Danse l'ombre

Ce livre inaugure la Vallée des récits, il pourrait être un roman. Il s’agit d’un récit de vie, l’histoire de Norbert Jouveau. À 14 ans, il quitte sa famille et part sur son vélo. Après bien des péripéties, il atterrit dans la vallée du Jabron en 1994, où il fondera la ferme-auberge Danse l’ombre.
Norbert raconte ce qu’il a vécu, avec sa subjectivité, et c’est ce qui rend ce témoignage riche et touchant. On vit ses combats, ses joies et ses drames.
Au fil de cette épopée individuelle se dessine la réalité de la vie rurale. Si vous projetez de quitter la ville et de vous installer à la campagne, cet ouvrage est précieux : vous saisirez mieux certaines implications et éviterez même quelques écueils. Norbert a vécu la fin de la vie paysanne traditionnelle, l’arrivée d’Internet et des néo-ruraux, l’émergence des villages-dortoirs ; bref, la fin d’un monde. Avec ce livre, vous allez rencontrer un homme et un territoire, chacun dans sa vérité, sa poésie et ses anecdotes pleines de vie.

 

Denis Carvin est auteur, conférencier, spécialiste des récits de vie individuels et collectifs. Ses travaux en histoire ont été primés par l’Académie des sciences d’Aix-en-Provence. Depuis le printemps 2018, il mène un projet de récits de vie dans la vallée du Jabron qui aboutit à cette collection de livres. Danse l’ombre en est le premier opus.
Avec Resurgen, il vous accompagne quand vous avez décidé de raconter et transmettre ce que vous avez de plus précieux : votre histoire. Dans ses récits, il aime montrer comment structures sociales et psychologie individuelle interagissent. Comment les deux font histoire, épopée romanesque. Comment ce qu'il y a de plus intime, en chacun de nous, devient histoire de la relation aux autres, à l'autre, et se transmute en quête.

Prix du livre : 15 €

135 pages, paru en septembre 2019 chez Esprit des Lieux et Resurgen.
ISBN : 979-10-95324-31-7

Le livre est disponible en librairie ou sur commande auprès de Resurgen via le formulaire ci-dessous.
Le prix est de 15€ franco de port
Paiement par chèque à l'ordre de Resurgen, ou par virement bancaire.
Envoi, à réception de votre règlement,
Franco de port pour la France métropolitaine et la Corse, pour d'autres destinations, merci de nous contacter.

2 réponses pour “Catalogue”

  • « Danse l’ombre » voit le jour ! le premier livre de la collection « La vallée des récits » ou, pourrait on dire, les récits de l’authenticité.
    Norbert Jouveau, Le narrateur, se livre sans romance ni fiction ; on est loin des personnages de roman, on est près de nous-mêmes car à travers un récit, aussi vrai, sincère et honnête, tout un chacun peut se reconnaître.
    Rien n’est dissimulé ! il y a du rêve (partir en vélo à 14 ans, libre comme l’air) il y a aussi de l’enfer ( désespoir alcoolisé). La démarche est courageuse et puissante ! la puissance des mots : d’abord dits, puis écrits. Denis Carvin aide à cela : la mise en mot ; ainsi notre histoire trouve son écrin de compréhension car on ne peut faire l’économie de l’analyse des événement, des émotions, des peines, des joies, des erreurs… et, à la lueur de ce nouvel éclairage, continuer plus confiant, plus tolérant.
    Comme une thérapie, diront certains, comme un partage, diront d’autres ou …comme un Récit de la vallée.
    Merci à Norbert Jouveau et Denis Carvin

  • Danse l’ombre . Le titre est-il un petit clin d’œil au film de Kevin Kostner Danse avec les loups ? « C’est autre chose !» nous disent l’auteur et le narrateur.

    Une belle histoire : j’en suis à ma deuxième lecture, émerveillé par la diversité et la richesse des expériences, l’ouverture d’esprit de Norbert, son courage à dévoiler ses souffrances de son enfance, qui rejoint on imagine celle de bien des personnes, de tous âges, qui vivent dans l’isolement créé par les préjugés, le qu’en-dira-t’on, la méfiance déplacée, le ressentiment, la mesquinerie. Bien des détails dans ce récit parlent à mon passé personnel. En particulier, celui de la douleur du rejet, assez universelle, comme on le sait.

    Cet ouvrage est pour moi une généreuse invitation à tous ceux qui ne lisent autre chose que twitter et facebook.

    Précieux aussi sont l’humour et l’humilité avec lesquels Norbert nous raconte les rencontres, les gains, les pertes sur tous les chemins parcourus.

    En ouvrant la grande porte du cœur, le récit pulvérise bien des tabous, je dois être un peu anar car ça me botte !

    Le regard nous renvoyant vers les générations des années 60, on peut se demander quelles générations la lecture du livre va le plus toucher, en espérant que les moins de 20 ans auront la sagesse d’aller à contre-courant, pour mettre en œuvre le partage intergénérationnel aussi nécessaire de nos jour qu’il l’était en 1950.

    Quant au projet dans lequel le livre s’inscrit, il est certain qu’il favorise le rapprochement, le contact, la communication et le dévelopement communautaire. Elle est tellement vraie, cette histoire, on voit comme dans un film, tous ces tableaux, de beaux bouquets de moments présents, tous bien tracés ; je me suis senti porté vers une sagesse de tous temps, de tous lieux, un peu comme quand j’ai lu et relu Siddharta. (Jean-Sylvain Nègre, Portland, Oregon).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *